List your home
Apply filters
£ to

La plage prés de l'appartement

Apartment | 4 bedrooms | sleeps 10

Key Info
  • Beach / lakeside relaxation
  • Nearest beach 0 km
  • Swimming pool
  • Great for children of all ages 5
  • Car advised
  • Air conditioning
  • No pets allowed

SALVADOR DE BAHIA CAPITALE HISTORIQUE DU BRESIL

Loue Appartement horizontal de 160 M2 dans résidence gardée 24 / 24 . La résidence se trouve sur la plage d'ITAPUA , est équipée d'une piscine commune , d'un espace vert type tropical, de jeux pour les enfants, d'un parking pour voiture. La plage est à 200 metres de la résidence ( les plus belles plages de Salvador ) . Un arret de bus est a la porte de la résidence, l'aéroport international de Salvador est à 15 minutes de voiture et dans un rayon de 500 mètres de la résidence vous trouvez tous les commerces et restaurants et supermarchés, des bars restaurants musicaux, sont a proximité de la résidence et sont ouverts tous les jours de la semaine.

L'appartement est équipé avec air conditionné dans toutes les pieces , une salla de bain dans chaque chambre, TV satelite, WIFI,

SALVADOR DE BAHIA CAPITAL HISTORY OF BRAZIL

Rent horizontal apartment 160 m2 residence guarded 24/24. The residence is located on the itapua beach, has a swimming pool, a tropical green space, playground for children, parking for car. The beach is 200 meters from the residence (the most beautiful beaches of Salvador). A bus stop is at the door of the residence, from Salvador International Airport is 15 minutes away and within 500 meters from the hotel you will find all the shops and restaurants and supermarkets, bars, restaurants music are close to the residence and are open every day of the week.

The apartment is equipped with air conditioning in all rooms, a sala bath in each room, satellite TV, WIFI,

Itapua is an area north of Salvador

The center of Itapua district is a 20 minute walk, you will find beach bars and restaurants and theaters to listen to Brazilian music and dance if you feel like it

Size Sleeps up to 10, 4 bedrooms
Nearest beach Itapua Pedra de sol 200 m
Will consider Long term lets (over 1 month), Short breaks (1-4 days)
Access Car advised
Nearest Amenities 500 m
Nearest travel links Nearest airport: A 10 minutes de l'aéroport en taxi = 15 &euro 5 km
Family friendly Great for children of all ages
Notes No pets allowed, No smoking at this property

Features and Facilities

Luxuries Internet access
Pool Children's pool
General Air conditioning, TV, Satellite TV, Wi-Fi available
Standard Kettle, Toaster
Utilities Cooker, Microwave, Fridge, Freezer, Washing machine
Rooms 4 bedrooms, 4 bathrooms of which 4 Family bathrooms, Solarium or roof terrace
Furniture 1 Sofa beds, Single beds (4), Double beds (2), Dining seats for 8, Lounge seats for 6
Other Linen provided
Outdoors Balcony or terrace, Shared garden, Climbing frame, Swing set
Access Parking

The North East Brazil region

Etat de Bahia : de Praia do Forte à Trancosos

VOUS AIMEREZ

Le surprenant spectacle géologique de la Chapada Diamantina.

Les villes pleines de charme telles que Trancoso ou Porto Seguro.

Les plages de sable blanc bordées par la Mata Atlantica, forêt primaire du littoral.

L'AVIS DU SPÉCIALISTE

C'est surtout pour la côte, les belles plages et de petites îles que l'état de Bahia est réputé. Les étendues de sable blanc se marient avec le bleu de la mer et forment des sites splendides, bordant de charmantes petites villes coloniales. A l'intérieur des terres, la Chapada Diamantina forme un paysage extraordinaire, fait de cascades, de cactus et d'étranges formations rocheuses. Une destination surprenante où il fait bon vivre.

Salvador

Salvador est une ville du Brésil capitale de l'État de Bahia.

Elle est située sur une péninsule au bord de l'océan Atlantique au nord-est du pays. Elle comptait 2 998 056 habitants en 2009 (plus de 3 200 000 pour l'agglomération la même année).

Sa dénomination exacte est São Salvador da Bahia de Todos os Santos, « Saint Sauveur de la Baie de tous les Saints ». Elle est située au bord de la baie du même nom. C'est le port principal de la région Recôncavo Baiano. Il y a environ deux heures d'avion entre Salvador et São Paulo.

Première capitale du Brésil de 1549 à 1763, Salvador de Bahia a été un point de convergence des cultures européennes, africaines et amérindiennes.

La colonie est fondée en 1549 par Tomé de Sousa et devient rapidement un centre de la culture de la canne à sucre. Le besoin de main d'œuvre et sa proximité avec les côtes africaines en font une plaque tournante de l'esclavage d'Africains. Elle est la capitale du vice-roi de Grão-Pará.

Les Hollandais capturent et pillent la ville en mai 1624 ; elle est reprise par les Portugais en avril de l'année suivante.

La ville est la capitale du Brésil jusqu'en 1763. S'étant révoltée, elle est prise d'assaut par les troupes portugaises en 1822, pour être « libérée » officiellement le 2 juillet 1823.

En 1948, la ville compte 340 000 habitants. Dans les années 1990, le quartier historique du Pelourinho (« petit pilori » car c'est là que les esclaves étaient punis) est nettoyé et restauré. Il est inscrit par l'UNESCO au patrimoine mondial de l'Humanité. C'est un quartier très populaire.

Le musicien Gilberto Gil y est né, et c'est là que se trouve la maison de Jorge Amado, le plus fameux des écrivains bahianais, chantre de Salvador.

L'aéroport international de Salvador s'appelait « Dois de Julho », « 2 juillet », jusqu'au 16 juin 1998, quand il fut renommé aéroport international « Deputado Luis Eduardo Magalhães », d'après le nom du fils d'un des gouverneurs de cet état brésilien, Antônio Carlos Magalhães.

De nos jours[modifier | modifier le code]

Immeubles modernes à Salvador.

La ville a pu préserver de nombreux exemples exceptionnels d'architecture Renaissance. Les maisons polychromes aux couleurs vives, souvent ornées de décorations en stuc de grande qualité, sont une des caractéristiques de la vieille ville.

La ville est divisée entre sa partie haute, avec notamment le Pelourinho, et la partie basse la cidade baixa où se trouvent la cathédrale (la première au Brésil) et les immeubles administratifs. Autour de ce centre historique bicéphale, la ville s'étend sur une importante superficie, faite de quartiers souvent très typés (pavillonnaires, favelas, anciens villages intégrés dans la métropole, grands ensembles, immeubles luxueux) séparés par des voies rapides.

La majorité de la population comporte une ascendance africaine, ce qui lui vaut le surnom de Rome noire, une culture africaine marquée (nourriture épicée et rites vaudou), des danses (axé et samba) et un carnaval coloré. Les conditions sanitaires ne sont pas correctes pour au moins un tiers d'entre eux.

Dans les environs proches, les plages magnifiques attirent les touristes. Depuis le milieu des années 90, le littoral Nord a été ouvert au tourisme grâce à la création d'une route côtière (route du coco), et l'accroissement des constructions, village touristiques et « resorts » y est très important.

À cause de la traite des esclaves, l'antique cité portugaise d'Amérique du Sud est devenue un creuset où se retrouvent des gens d'origines ethniques différentes mais de pays proches. Il y a du méditerranéen et de l'africain à la fois dans la cohue de la vielle ville ainsi que, bien sûr, dans ce peuple de sang-mêlé.

D'après les Bahianais, Salvador est réputée moins dangereuse que les villes du sud (Rio et São Paulo). Pour les gens de ces villes en revanche, les Bahianais ont la réputation de se consacrer essentiellement à faire la fête.

Manger dans la rue est chose courante mais cela fait souvent également partie des rites à Salvador de Bahia. Caranguejos (crabes) et camarões (crevettes) y côtoient acarajés (boulettes de haricots) et sarapatéis (tripes de porc) ainsi que des sucreries innombrables à base de noix de coco.

La société de construction d'automobiles Ford y possède une grande usine d'assemblage.

Brusquement tirée de sa somnolence, la ville de Salvador avance à marches forcées vers le modernisme. On y parle que de nouvelles usines, de chaînes de montage, et les gens des campagnes y affluent par milliers. Les gratte-ciels poussent comme des champignons et menacent les quartiers anciens. Sans doute s'efforcera-t-on de sauver un patrimoine culturel d'une valeur inestimable, surtout ces superbes églises de l'époque coloniale. Mais des pans entiers de la vieille cité vont disparaître : entre autres, les maisons sur pilotis, pittoresques mais passablement insalubres.

L'Elevador Lacerda (1873) relie la ville haute (le Pelourinho) et la ville basse en surplombant la baie de tous les Saints.

Le carnaval[modifier | modifier le code]

Le carnaval de Salvador est le plus grand carnaval populaire de rue du monde (Guinness Book). C'est sans aucun doute l'évènement le plus important de l'année pour la majorité des habitants : en 2005, la police militaire (PM) a recensé près de 2,2 millions de participants au même instant.

Quelques chiffres sur le carnaval de 2005 (source : Mairie de Salvador) :

209 entités carnavalesques ont participé, en général des "Trios", semi-remorques tapissés de haut-parleurs et avec orchestre sur le toit, souvent accompagnés d'un second camion "d'appui" avec bar et infirmerie réservés aux inscrits.

25 km de rues, places et avenues ont été fermés pour le carnaval, dont 11 km strictement réservés aux défilés (4 km pour le circuit Dodô et 7 km pour le circuit Osmar et Batatinha).

La recette dégagée a été de 87 millions de dollars

220 087 emplois provisoires ont été créés.

85 % des participants sont brésiliens, dont une grande majorité venant d'autres états, et 15 % d'étrangers (parmi ces derniers, 12 % de Français et 5 % de Suisses)

16,9 millions de litres de bière et 9,8 millions de litres d'eau minérale y ont été bus.

Très surveillé par la police, on y dénombre néanmoins chaque année de nombreux vols et violences, mais aucun décès n'a été répertorié en 2005.

Contrairement au carnaval de Rio, qui relève en grande partie du spectacle, le carnaval de Salvador est un carnaval de rue. Le carnaval est la fête des fêtes. Beaucoup de Brésiliens viennent le vivre à Salvador, laissant plutôt Rio aux étrangers. Pendant quatre jours et quatre nuits, la ville entière est dans la rue. Groupes, corporations et sectes se mélangent pour chanter et danser jusqu'à l'épuisement. Toutes les extravagances sont permises.

This advert is created and maintained by the advertiser; we can only publish adverts in good faith as we don't own, manage or inspect any of the properties. We advise you to familiarise yourself with our terms of use.

Close

7 Nights min stay

Changeover day Flexible

from£146/nighthelp

This is the estimated nightly price based on a weekly stay. Contact the advertiser to confirm the price - it varies depending on when you stay and how long for.

Book your stay

*
*
*

Subtotal

 Your dates are available

Contact the owner

Close

Payment options

You need to pay through the Holiday Lettings website to ensure your payment is protected. We can’t protect your payment if you don’t pay through us.Learn more

You're booking with

Michel L.

90% Response rate

Calendar last updated:23 Jul 2014

Based in France

Languages spoken
  • French