List your home
Apply filters
£ to

Vive les vacances chez Sandyland's

Condo | 1 bedrooms | sleeps 4

Key Info
  • Beach / lakeside relaxation
  • Nearest beach 0 km
  • Swimming pool
  • Great for children of all ages 5
  • Car essential
  • Air conditioning
  • Some pets are welcome - please contact the owner

Beau et grand studio sécurisé et climatisé,de 46 m² entièrement rénové en 2012, pouvant accueillir jusqu'à 4 personnes, vue jardin, équipé de placards, il dispose d'un petit coin salon.

Une kitchenette équipée (frigo, grille-pain, cafetière,micro-ondes, évier et vaisselle) se trouve sur une grande terrasse avec une table et quatre chaises.

La salle de bain est équipée d'une grande douche à l'italienne, d'un lavabo, d'un meuble de rangement, d'un sèche-cheveux. Une télévision 107 CM écran plat, accès gratuit Internet wifi à la réception de la résidence. (Des connexions payantes peuvent être achetées à la réception de la résidence pour ceux qui veulent la Wifi dans leur appartement).

Une Place de parking.

Idéalement situé, le Flamboyant est installé à Baie Nettlé sur la plage qui borde la lagune de Simson Bay à l'eau parsemée de plantes aquatiques et d'éclats de coquillages.

Les belles plages des stations animées de Grand Case et de Baie Orientale sont à une quinzaine de minutes de voiture.

La plage de sable est agréablement aménagée. les cocotiers, les transats et les parasols, nombreux.

Les enfants pourront donc y barboter tranquillement et les débutants en planche à voile ou en ski nautique s'entraîner aisément. A noter encore : le club nautique bien équipé (plongée sous-marine, jet-skis, kayak...) et même un hydravion, cas unique à Saint-Martin.

Pour se baigner, mieux vieux passer côté Atlantique, sur la plage de Baie Nettlé, plus agitée, située à dix minutes à pied de l'hôtel ou bien barboter dans l'une des deux piscines, de taille convenable.

Size Sleeps up to 4, 1 bedrooms
Nearest beach Idéalement situé, à Baie Nettlé sur la plage qui b 50 m
Will consider Corporate bookings, Long term lets (over 1 month), Short breaks (1-4 days)
Access Car essential, Wheelchair users
Nearest Amenities 200 km
Nearest travel links Nearest airport: AEROPORT INTERNATIONAL DE PHILIPSBURG - SINT MAART 7 km
Family friendly Great for children of all ages, Suitable for people with restricted mobility
Notes Pets welcome, No smoking at this property

Features and Facilities

Luxuries Internet access, Sea view
Pool Children's pool
General Air conditioning, TV, Wi-Fi available
Standard Kettle, Toaster
Utilities Microwave, Fridge
Rooms 1 bedroom, 1 bathrooms of which 1 Family bathrooms
Furniture 1 Sofa beds, Double beds (1), Dining seats for 4, Lounge seats for 4
Other Linen provided, Towels provided
Outdoors Balcony or terrace, Shared garden, Private tennis court, Bicycles available, Climbing frame, Swing set, Trampoline
Access Wheelchair users, Secure parking

The French St. Martin region

Saint-Martin : les sites à découvrir

Le pont de durat construit en 1789, est un pont de pierres qui se trouve à la sortie de Marigot, en direction de Grand Case.

Le pont de Durat, situé dans le quartier « Hameau du Pont » permet aujourd'hui aux eaux pluviales provenant des mornes environnants de s'écouler dans l'étang de Galisbay.

Le tombeau de François-Auguste Perrinon

François-Auguste Perrinon, né en 1812 en Martinique, a activement participé au courant d'idées abolitionnistes de l'esclavage. Actionnaire des sociétés exploitant les salines de Saint-Martin, il publia un ouvrage, en 1847, intitulé «Résultat d'expériences sur le travail des esclaves» qui tendait à démontrer que les esclaves affranchis et rémunérés fournissaient un travail de meilleur rendement que les esclaves maltraités. En 1848, il fait partie de la commission de Victor Schoelcher, où il défend la thèse d'une indemnité due aux esclaves. En fin de carrière politique, il décide de se retirer à Saint-Martin pour y reprendre l'exploitation des salines. Il y est mort en 1861. Sa tombe se trouve au cimetière de Marigot.

La sucrerie Spring

Située au sud ouest de Marigot, la Sucrerie de Spring tire son nom d'une source qui se trouve à proximité. La production de sucre fut lancée dans cette usine, en 1772, par des négociants de Guadeloupe. Pendant un siècle, elle produit une importante quantité de sucre et de rhum.

Des vestiges de cette sucrerie subsistent : la grande cheminée en pierres calcaires de forme cylindrique et le moulin à bêtes où se trouvent encore les rôles servant à broyer la canne à sucre. D'autres vestiges sont encore visibles : la purgerie, le four où étaient encadrées quatre chaudières, le four à alambic, ainsi qu'une citerne.

La plantation Saint-Jean

En passant sur la route principale à la sortie de Marigot en direction de Philipsburg, on aperçoit les ruines de cette ancienne plantation.

La première mention de la plantation date de 1772. Le Chevalier Jean de Durat, gouverneur de l'le épousa l'héritière de la plantation. En 1795, la sucrerie est séquestrée par les révolutionnaires venus de la Guadeloupe. De Durat en reprit possession en 1801, avant de décéder en 1814. Sa veuve racheta la sucrerie voisine de Saint-James, après le passage dévastateur d'un ouragan, en 1819. Ses enfants et petits-enfants continuèrent d'administrer la plantation jusqu'à l'abolition de l'esclavage, en 1848. La sucrerie de Saint-James sera alors revendue en petites parcelles, alors que celle de Saint-Jean sera conservée en l'état. L'exploitation du sucre cessa en 1860, laissant les bâtiments à l'abandon. Parmi les ruines, on observe encore un moulin à bêtes à deux niveaux, une sucrerie et une purgerie-guildiverie où le sucre était raffiné.

Pic Paradis

Du haut de ses 424 mètres, le Pic Paradis est le point culminant de l'île. Son accès offre une magnifique vue panoramique sur l'ensemble de l'île et sur les îles voisines. Point de départ de nombreux sentiers de randonnée. En le franchissant à pied, les amoureux de la nature découvriront une flore tropicale luxuriante. On y accède également par la route.

La Loterie Farm

Au pied du Pic Paradis, le point culminant de l'île à 424m de haut, se trouve la Loterie Farm.

Une ancienne sucrerie construite en 1773 qui cessa toute activité en 1855. La Loterie Farm est véritable joyau tropical où espèces végétales et animales sont répertoriées et précieusement protégées.

Depuis quelques années, ce lieu unique propose un parcours en accrobranche pour les grands comme pour les petits. Et pour vous rafraîchir ou pour combler vos petites faims, un restaurant, le Hidden Forest Café et le Tree Lounge sont à votre disposition. Le Tree Lounge, propose à partir de midi une sélection de tapas et de plats rapides. Dans une ambiance musicale, vous dégusterez les délicieux cocktails avec une vue exceptionnelle sur le Pic Paradis.

Au printemps 2011, la Loterie Farm a ouvert "L'eaulounge cabana club & piscine de source", une piscine multi-niveaux d'eau de source entourée d'une végétation tropicale luxuriante et de 11 cabines chic & design à louer sur une base quotidienne. Chaque cabine peut accueillir jusqu'à 10 personnes.

Renseignements et horaires d'ouverture : 0590 87 86 16

Site archéologique Hope Estate

Sur un plateau de plus d'un hectare, situé à 80 mètres d'altitude et dominant la plaine de Grand-Case, ont été découverts les vestiges d'un village Arawak.. Hope Estate tire son nom d'une ancienne habitation qui cultivait ici la canne à sucre au 18ème siècle.

La réserve naturelle nationale de Saint-Martin

Située sur la côte Est de l'île, la Réserve Naturelle est délimitée en mer par un triangle partant de l'Anse Marcel, passant à l'Est de l'île de Tintamarre et se terminant à l'entrée de la lagune d'Oyster Pond. Un véritable sanctuaire de la faune et de la flore, constitué d'une partie marine de plus de 3 000 hectares et d'une partie terrestre de 150 hectares englobant les îlets de la côte orientale : Pinel, Petite Clef, Caye Verte, Tintamarre et les îlets de la Baie de l'Embouchure. Le célèbre Rocher Créole, face à la baie de Grand Case, fait également partie de la Réserve, ainsi que les récifs situés dans un rayon de 200 mètres. Les zones marécageuses de l'Etang aux Poissons et de la Saline de la Baie Orientale font partie de ce domaine protégé. La mangrove constitue une véritable nurserie pour la plupart des espèces marines.

Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin, Anse Marcel : 0590 29 09 72.

La ferme aux papillons

Sous une serre de 900m², des centaines de papillons venus des quatre coins de la planète, de toutes les formes et de toutes les couleurs, virevoltent dans un très joli jardin tropical composé d'une petite cascade et de bassins d'eau peuplés de poissons japonais. Une musique relaxante et l'atmosphère apaisante servent de toile de fond à l'observation de l'incroyable métamorphose des papillons, depuis les oeufs microscopiques jusqu'aux chenilles exotiques et aux chrysalides.

La Ferme aux Papillons, Route du Galion : 0590 87 31 21. Ouvert 7 jours sur 7, de 9 heures à 15 h 30.

Grand-Case

Le village de Grand Case a su conserver toute son authenticité, notamment dans l'habitat.

Devenue capitale de la gastronomie, les nombreux restaurants sont installés dans les petites cases traditionnelles typiques et dans les dernières maisons à gaulettes, encore présentes sur l'île.

The old house et son musée du rhum

Situé sur la route de Quartier d'Orléans, après la Baie Orientale, The Old House invite à un voyage dans le temps.

La visite aborde en premier lieu une ancienne habitation aménagée avec du mobilier de l'époque des plantations et décorée par une collection d'objets personnels conservés depuis six générations par les propriétaires.

Ensuite, partez à la découverte de la grande aventure du rhum dans les Caraïbes... La visite conduit à découvrir l'ancienne plantation qui regorge d'illustrations d'époque (récolte de la canne à sucre, production du rhum, voyage de Christophe Colomb, cartographie).

The Old House est ouvert de 10h à 16h. Fermé les lundis et samedis. Contact : 05 90 87 32 67.

L'obélisque de la frontière

Après l'abandon de l'ile par les Espagnols, en 1648, les familles françaises et hollandaises, demandèrent à leurs gouvernements respectifs d'en prendre possession. Les Hollandais arrivèrent les premiers et tentèrent d'empêcher le débarquement des Français. Le Chevalier Longvillier de Poincy, gouverneur de Saint- Christophe, organisa alors une arrivée en force, avec une troupe constituée de 300 hommes. Les deux nations conclurent un traité de coopération, le 23 mars 1648, sur le Mont des Accords, partageant l'île en deux parties. Le traité de 1648 permettant la libre circulation des biens et des personnes entre les deux parties de l'ile est toujours en vigueur et le passage de la très symbolique frontière est seulement indiqué par un obélisque édifié en 1948, lors de la commémoration des 300 ans de cohabitation pacifique des deux nations.

Dès l'arrivée des premiers colons hollandais, en 1631, la langue de sable séparant la baie de Great Bay du Grand étang salin fut choisie pour l'implantation d'un village. C'est en 1738 qu'apparaît pour la première fois le nom de Philipsburg. La ville s'est aujourd'hui étendue sur toute la langue de sable et accueille chaque année plus d'un million de croisiéristes en escale.

Shopping à philipsburg

Capitale du duty-free, les nombreux magasins qui bordent Front Street et Back Street, les deux rues principales de Philipsburg, proposent de nombreux produits à des prix détaxés : bijoux, parfums, appareils Hi-fi et électroménager, vêtements...

philipsburg-sint-maarten-2

the courthouse

Utilisé comme tribunal par les gouverneurs successifs, The Courthouse, est l'un des monuments les plus célèbres de la partie hollandaise de l'île.

Le gouvernement de Sint-Maarten en est propriétaire et l'a fait inscrire sur la liste des monuments historiques majeurs.

Le musée de sint-maarten

Situé en plein coeur de Philipsburg, dans Front Street, le musée de Sint-Maarten présente une halte historique qui retrace les grandes périodes, depuis les Arawaks jusqu'à nos jours. Exposition d'artisanat local, de photos anciennes et de différents objets du passé.

The Sint-Maarten Museum 7 Front Street - Philipsburg. Tél. : (1-721) 542-4917.

the sint maarten national heritage foundation

Situé à Philipsburg, la capitale de la partie hollandaise de l'île, The Sint Maarten National Heritage Foundation est un musée qui offre l'opportunité d'en savoir plus sur l'histoire de l'île de Saint-Martin/Sint-Maarten. Au musée vous pouvez voir les origines de l'île et ses premiers habitants et connaître toute l'histoire qui fait que l'île soit divisée en deux parties. Un endroit passionnant pour les amateurs d'histoire.

Sint Maarten Park

Le St Maarten Park, un parc zoologique et botanique, présente plus de 80 espèces d'animaux. Une remarquable collection d'animaux qui vivent dans leur habitat reconstitué.

Le St Maarten Park, c'est aussi une originale boutique colorée avec de nombreux objets souvenirs, un grand espace de jeux pour les enfants et une aire de détente. De nombreuses animations sont programmées régulièrement.

St Maarten Park - Arch Road - Madame Estate - (1-721) 543 2030

L'usine à sel de Sucker Garden

Les ruines de cette usine sont localisées au Nord de la grande saline de Great Bay, dans le quartier populaire de Sucker Garden, l'usine expérimentale permettait d'accélérer la récolte du sel en utilisant l'énergie du débit d'un ruisseau.

Fort Amsterdam

Le Fort Amsterdam a été le premier fort construit par les colons hollandais dans la Caraïbe,

Des vestiges et des fondations ont été découverts lors de récentes recherches archéologiques.

C'est en 1737 que les Hollandais le baptisèrent Fort Amsterdam. Il fut ensuite occupé successivement par les Français et les Anglais jusqu'en 1816.

Fort Willem I

Construit par les Anglais en 1801, il fut rebaptisé Fort Willem I, en hommage au roi de Hollande.

Nettle Bay

Marigot, principal bourg de la partie française doit son nom à l'existence de nombreux marécages, les marigots, qui s'y trouvaient autrefois. En 1970, le comblement d'une partie de la lagune permit l'extension du village. Puis, un autre comblement en 1990 autorisa la construction de la route qui longe le front de mer.

Aujourd'hui, le front de mer a été aménagé en une jolie promenade qui part de la Marina Fort Louis et qui va jusqu'au cimetière, en passant par le marché au vent, aux couleurs chaudes du soleil.

Devenu la base de la sous-préfecture des deux Iles du Nord, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, le bourg de Marigot concentre en son sein l'ensemble des services administratifs (Hôtel de la Collectivité, services de la sous-préfecture, police aux frontières, douane...).

Différents quartiers composent Marigot : Agrément, Hameau Du Pont, Galisbay, Concordia, Sandy Ground, Saint- James, Bellevue.

Shopping à marigot

En arpentant les rues du centre de Marigot, les visiteurs auront le plaisir de découvrir d'anciennes cases créoles, restaurées en respectant la pure tradition saint-martinoise et abritant souvent des boutiques de luxe. Car Saint-Martin est bien la capitale caribéenne de l'élégance, du luxe, du matériel haute-technologie, le tout en «free tax». Profitant de son statut de port franc, Marigot est devenu le paradis du shopping détaxé jouant la carte du luxe et de la mode «à la française». Ici le visiteur rencontrera tout ce que l'univers du luxe compte de griffes prestigieuses. A l'instar du centre commercial, le West Indies, érigé sur le front de mer de Marigot, à coté de la Marina Fort Louis. Ces boutiques de luxe côtoient de petites échoppes, souvent tenues par des Indiens, des Chinois et des Saint-Martinois, dans lesquelles sont exposés des produits pour le moins étonnants.

La rue de la république

Cette rue est l'une des artères principales de Marigot. Ses façades d'habitat traditionnel datent du 19ème siècle et ont conservé, pour la plupart, l'authenticité architecturale de cette époque. Le rez-de-chaussée est construit en pierres assemblées par un mortier de chaux, tandis que le premier étage est en bois, selon les méthodes de construction d'une case traditionnelle. La façade est axée sur la rue et possède au moins une galerie à l'étage, ornée de frises, également appelées « gingerbreads » ainsi que de balustrades finement ouvragées.

L'église catholique de marigot

Édifiée sur la route du Fort Louis, l'église a été bâtie en 1941. Avant cette date, et face à la dominance de la présence anglo-saxonne, de religion majoritairement protestante, les personnes de religion chrétienne catholique étaient minoritaires et n'avaient pas de lieu de culte. Saint-Martin vit l'arrivée de son premier curé en 1936. En 1941, le Père Wall prit ses fonctions à Saint-Martin et entreprit l'édification de l'église de Marigot. Il fit également construire l'église de Grand-Case à peu près à la même époque et selon les mêmes techniques, employant de la pierre et de la chaux. En 1971, des extensions, notamment le presbytère, ont été rajoutées à l'église de Marigot.

Tout récemment, et dans le cadre d'un chantier école, la petite chapelle attenante au presbytère a été intégralement rénovée par des jeunes de Saint-Martin, encadrés par des Compagnons de France, suivant les techniques de fabrication du milieu du XXème siècle.

Le marché de marigot

Couleurs, senteurs, jovialité, tels sont les termes qui qualifient le marché de Marigot.

Les marchands de fruits et légumes locaux, d'épices, de viande locale et de poissons pêchés du jour, sont abrités sous une flopée de petites cases créoles ouvertes, construites en longeant le front de mer.

Face aux restaurants traditionnels qui jouxtent le marché local, une magnifique statue de pierre, érigée par Martin Lynn et généreusement offerte par un américain à la Municipalité de Saint-Martin, rend hommage aux femmes noires, marchandes sur le marché. Depuis 2006, et lors des manifestations célébrant la semaine de la négritude, une magnifique fresque, rendant toujours hommage aux marchandes, a été peinte par un artiste de Saint-Martin, sur un mur, face au marché.

Le marché de Marigot c'est aussi une centaine de stands d'artisanat local ou du monde, épars dans une petite arène où trône un kiosque. Là, créateurs, artistes ou simplement revendeurs, exposent, chaque jour de la semaine, excepté le dimanche.

C'est également là que les visiteurs pourront découvrir toute la palette de «Rhums arrangés », subtil mélange de rhum avec des fruits et des épices, et de Schrub (écorces d'oranges macérées dans du rhum). Il y en a pour tous les goûts. Autre découverte avec le Muby, sorte d'infusion à base d'écorce locale. A déguster frais.

Le marché de Marigot, c'est le rendez-vous assuré des ambiances locales et des senteurs épicées.

Le musée "sur la trace des arawaks"

En visitant le Musée de Saint Martin, plongez-vous au coeur de l'Histoire de Saint Martin.

Partez a la découverte des premières populations humaines arrivées sur notre île en 3200 avant JC, peuples nomades issus d'Amérique du Sud, taillant des outils dans la pierre et le coquillage.

Admirez les superbes céramiques découvertes à Hope Estate. Datées de 500 avant JC à 600 après JC : figurines modelées, outils en pierre polie, parures en coquillage, sépultures vous plongeront au coeur de ces cultures néo-indiennes, originaires du bassin de l'Orénoque, ayant migré dans nos îles à bord de pirogues pouvant transporter jusqu'à 60 personnes.

Le Musée de Saint Martin présente également l'histoire de la colonisation de Saint Martin par les espagnols, puis les français, les hollandais et les anglais, l'histoire du traité de partage de l'île, la période esclavagiste, l'époque des plantations de sucre et de l'exploitation des salines.

5000 ans d'Histoire racontée sur 200m² d'expositions, pour finir sur une collection de vues anciennes de Saint Martin au début du 20ème siècle.

Le musée de Saint Martin se trouve dans un bâtiment ancien, construit en 1789, situé au 7, rue Fichot à Marigot.

Le Musée est ouvert de 9h à 13h et de 15h à 17h. Contact : 06 90 56 78 92.

Le fort louis

Surplombant la baie de Marigot, face à Anguilla, le Fort Louis a été construit en 1789 par la population du bourg de Marigot, sous l'impulsion de Jean Sébastien de Durat, alors gouverneur de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy pour le Roi de France. Sa vocation première était de défendre les entrepôts du port de Marigot, où étaient stockées les récoltes (sel, café, sucre de canne, rhum). Puis laissé à l'abandon, le Fort Louis est tombé en ruines. Il a ensuite été restauré au XIXème siècle, pour être de nouveau laissé à l'abandon. Pendant cette période, il a également été le siège de batailles entre Français et Anglais, ces derniers débarquant régulièrement d'Anguilla pour piller les entrepôts.

Depuis 1993, des travaux de restauration et de mise en valeur ont été entrepris, grâce à l'association archéologique Hope Estate, en étroite collaboration avec les unités du service militaire adapté (SMA) de Guadeloupe.

Des panneaux explicatifs bilingues permettent une visite culturelle de ce site qui offre une vue imprenable sur Marigot, le lagon de Simpson Bay, Simpson Bay, Anguilla, les Terres-Basses et la Baie Nettlé.

La grande bâtisse située au pied du Fort, à flanc de montagne, abrite la sous-préfecture. Pour accéder au Fort Louis, il faut gravir les marches qui se trouvent sur le parking de la sous-préfecture.

Contact : 05 90 29 22 84.

L'ancienne prison de Marigot

Située dans une petite ruelle qui monte vers le Fort Louis, la prison a été construite en même temps que ce dernier, sous les ordres de Jean Sébastien de Durat, alors gouverneur de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy pour le Roi de France. Jusqu'en 1968, les prisonniers y étaient détenus. La prison a ensuite été transformée en caserne des pompiers de Saint-Martin. Si elle a subi de nombreuses transformations, sa façade située rue Perrinon reste proche de celle d'origine.

Actuellement, il n'y a pas de prison en partie française de Saint-Martin. Les détenus sont incarcérés à la prison de Basse-Terre, en Guadeloupe.

Guest reviewsPowered by TripAdvisor

Guest reviews no reviews

Guest reviews Powered by TripAdvisor

Help other travellers decide where to stay

This holiday home hasn’t got any reviews yet. The average rating on Holiday Lettings is four out of five. This place could be newly added or perhaps it’s a well kept secret. Either way, it’s time to reveal all.

Be the first to write a review

This advert is created and maintained by the advertiser; we can only publish adverts in good faith as we don't own, manage or inspect any of the properties. We advise you to familiarise yourself with our terms of use.

Close

3 Nights min stay

Changeover day Flexible

from£48/nighthelp

This is the estimated nightly price based on a weekly stay. Contact the advertiser to confirm the price - it varies depending on when you stay and how long for.

Book your stay

*
*
*

Subtotal

 Your dates are available

Contact the owner

Close

Payment options

You need to pay through the Holiday Lettings website to ensure your payment is protected. We can’t protect your payment if you don’t pay through us.Learn more

You're booking with

Eric V.

100% Response rate

Calendar last updated:22 Aug 2014

Based in Saint Barthélemy

Languages spoken
  • English
  • French

Also consider

Terres Basses
98 properties
Orient Bay
50 properties
Dawn Beach
39 properties
Oyster Pond, Sint Maarten
37 properties
Nettle Bay
25 properties
Cupecoy
25 properties
Simpson Bay
21 properties
Porto Cupecoy
17 properties
Blowing Point, Anguilla
16 properties
Pelican Key
14 properties
Guana Bay
13 properties
Mullet Bay
13 properties
Cul De Sac
12 properties
Baie Rouge
10 properties
Anse Marcel
9 properties
Beacon Hill, Sint Maarten
8 properties
Red Pond
7 properties
Oyster Pond, Saint Martin
7 properties
Maho Reef
6 properties
Little Harbour, Anguilla
6 properties

Start a new search