B&B | 1 bedrooms | sleeps 2

Key Info
  • Swimming pool
  • Great for children of all ages
  • Car advised
  • No pets allowed
  • Private garden

Passez vos vacances en Dordogne dans notre maison d'hôtes . Profitez de l'air reposant de la campagne, et des 3 hectares de terre du domaine. Détendez vous dans notre piscine plein air privée.Participez aux ateliers de bien-être. Vous serez accueilli personnellement et constamment entourés afin de faire de votre séjour un beau souvenir.

Size Sleeps up to 2, 1 bedrooms
Will consider Long term lets (over 1 month), Short breaks (1-4 days)
Access Car advised
Nearest Amenities 4 km
Nearest travel links Nearest airport: Bordeaux 179 km, Nearest railway: Thenon 9 km
Family friendly Great for children of all ages
Notes No pets allowed, No smoking at this property

Features and Facilities

Pool Shared outdoor pool (unheated)
General Wi-Fi available
Rooms 1 bedroom, 1 bathrooms of which 1 En suites, Solarium or roof terrace
Furniture Double beds (1)
Other Linen provided, Towels provided
Outdoors Shared outdoor pool (unheated), Balcony or terrace, Private garden
Access Parking

The Dordogne region

Sur la route de Paris aux Pyrénées, à égale distance du pôle et de l'équateur, elle est traversée par la transeuropéenne et le 45ème parallèle.

Elle bénéficie de par sa localisation, d'un climat particulièrement tempéré, qui en fait une région agréable à vivre en toutes saisons.

Aux confins des zones océaniques, continentales et montagnardes, elle exprime sa diversité.

« Il se peut que la France cesse d'exister mais le Périgord survivra, tout comme les rêves dont se nourrit l'âme humaine ». Cette phrase de l'écrivain américain Henry Miller résume à elle seul ce pays qui fut il y a 400 000 ans l'un des principaux refuges des hommes de l'Est de l'Europe fuyant l'ère glaciaire.

Bordé par le Lot à l'Est et les vignobles de la Gironde dont Saint-Emilion à l'Ouest, le département est mondialement connu pour sa préhistoire et sa gastronomie. La Vallée de la Vézère entre Montignac et Limeuil, dont 15 sites sont inscrits au Patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, fut habitée très tôt.

Elle est jalonnée d'abris sous roches et de grottes creusés dans les calcaires par l'érosion : La Madeleine, La Roque Saint-Christophe, Cap Blanc, l'abri Pataud etc. Elle compte 15 sites et plus de 200 gisements répertoriés. Les grottes ornées, dont la plus illustre est la grotte de Lascaux qualifiée de « Chapelle Sixtine de la Préhistoire », sont les premiers signes de la vocation artistique et spirituelle de nos ancêtres…

Administrativement, la Dordogne est un des cinq départements de la région Aquitaine, crée le 4 mars 1790. Le Chef-lieu du département est Périgueux et les sous-préfectures sont Bergerac, Nontron et Sarlat- la-Canéda. La Dordogne compte 557 communes.

Avec 412 382 habitants (2009) pour 9 060 km², la Dordogne compte 45 habitants au km².

On observe : 4 Arrondissements, 4 Circonscriptions législatives, 50 Cantons, 52 Intercommunalités et 557 Communes. Le Président du Conseil Général est Monsieur Bernard Cazeau.

C'est le troisième département français pour la superficie. Sa situation à l'extrême Nord-Est du Bassin Aquitain et aux confins du Limousin lui vaut d'apparaitre comme un plan incliné du Nord-Est vers le Sud-Ouest, confirmé par la convergence du réseau hydrographique vers le Bordelais. L'altitude maximale est de 478 m sur les hauteurs de la forêt de Vieillecour; l'altitude minimale est de 16 m dans la vallée de la Dordogne.

Les activités agricoles y sont variées. Au Nord domine l'élevage, tandis que dans le reste du département s'associent culture et élevage. Les céréales constituent la production dominante en superficie, tandis que le vin, les fraises et le tabac offrent aux producteurs des revenus bruts à l'hectare supérieurs à bien d'autres cultures. La région est également célèbre pour ses truffes, ses foies gras et ses noix en coques ou cerneaux.

Gabillou

La commune de Gabillou située au coeur du causse "blanc" du jurassique apparaît aujourd'hui comme une petite commune. Elle fut pourtant le siège de l'une des plus étendues châtellenies du Périgord. Si dès le XIIIe siècle on décèle la présence d'un prieuré dépendant de l'abbaye de Tourtoirac, en 1496 le nom de "Gabilhono" apparaît en liaison avec l'important château de Vaudre au centre d'un domaine de quelque 1195 hectares. C'est en 1405 que cette seigneurie devint par alliance la possession d'une des plus célèbres familles nobles du Périgord : la famille d'Hautefort. En effet, Eric d'Hautefort, descendant de l'illustre Bertrand de Born, épouse Marthe de la Chassagne, dame de Gabillou, et s'installe au château de Vaudre qui devient le fief de la branche cadette de la famille de Hautefort. De ce château, il ne reste presque plus rien, seulement l'on peut s'imaginer la magnificence de l'endroit à la vue des traces de l'allée qui mène au château reconstruit au XVIIIe siècle.

L'église date de la fin du XIIe siècle. Il est à regretter que les modifications qu'elle a subies aient fait disparaître les rares vestiges qui attestaient de son origine ancienne : cependant les deux chapelles latérales ajoutées au XIVe siècle demeurent et forment, avec le reste de l'édifice, la croix. Vous trouverez dans le mur de la chapelle sud un blason de pierre aux armes de Compte Antoine de Hautefort.

Vous pourrez également découvrir en contrebas du château de superbes bories au coeur de ce terroir dont la truffe et la noix firent la richesse.

Brocante et fête patronale le dernier samedi de juillet.